EDITORIAUX PRECEDENTS – LA CHELIDOINE ou GRANDE ECLAIRE

LA CHELIDOINE – ( GRANDE ECLAIRE )

————————–

PRECAUTIONS D’EMPLOI : à hautes doses, c’est un poison !
PRESCRIPTION MEDICALE OBLIGATOIRE en cas d’usage interne !

————————–

Illustration ‘ PLANTES SAUVAGES ‘ chez GRÜND



Comme une hirondelle ……..

La chélidoine : (CHELIDONIUM MAJUS), famille des PAPAVERACEES.
Du grec ‘khelidon’, (hirondelle) car, d’après les anciens, elle fleurirait lors de la venue des hirondelles, jusqu’à leur départ.
On la nomme aussi ‘ GRANDE ECLAIRE ‘.

On utilise la racine et les feuilles.
Sa taille peut atteindre 80 cm si elle pousse en bonne terre quoique que vous la verrez souvent poussant sur de vieux murs en pierre, avec le SEDUM pour seul compagnon.
Son suc (latex), d’une belle teinte orange, n’est pas de la même intensité à la fleur qu’à la racine.
Ses feuilles ont la forme de feuilles de chêne, tandis que les fleurs petites et discrètes, sont de couleur jaune. Quand au fruit, c’est une silique(1) étroite.
Si l’on froisse quelques feuilles à la main, il s’en dégage une odeur acre et forte.

En usage externe, le docteur Valnet la recommande dans le cas des verrues, cors ou durillons ( il faut penser à protéger la peau saine de la causticité de son Latex ) et enfin dans le cas d’ophtalmies.

En usage interne, elle est utilisée principalement sous forme homéopathique, par exemple dans le cas suivant : << douleurs sous l’angle inférieur de l’omoplate droite, aggravées de 4 à 9 heures. >>

Si l’on se réfère à la théorie des signatures ( Paracelse ), la couleur jaune de sa fleur et de son latex présente une analogie avec celle de la bile, ce qui explique pourquoi elle est préconisée depuis l’antiquité pour les troubles du foie et de la vue.
Lorsque » le passage de la porte du foie » se fait mal la Grande Eclaire est peut-être une réponse pour trouver la lumière qui est en nous.
Ce même foie qui nous permet d’accéder à une autre façon de comprendre les évènements, une autre intelligence qui nous éclaire jusqu’à la lumière, selon Annick de Souzenelle ( Le symbolisme du corps humain – Albin Michel ).

(1) silique : c’est un fruit sec déhiscent ( il s’ouvre à maturité pour libérer ses graines), formé d’un cadre tendu d’une membrane portant les graines, protégé de part et d’autre par deux valves.