EDITORIAUX PRECEDENTS – LE MILLEPERTUIS

LE MILLEPERTUIS

Image : "Un été" avec la courtoisie de Sic'Arts ( sicarts@tiscali.fr)

Illustration : « Un été » avec la courtoisie de Sic’Arts ( sicarts@tiscali.fr )

Le millepertuis fut longtemps considéré comme une plante sacrée. Son odeur balsamique, sa couleur jaune lumineuse et les glandes de ses feuilles qui nous colorent les doigts en violet lors de la récolte puis,qui libèrent dans l’huile au soleil cette belle couleur rouge , qui nous réjouit tout au long de l’année.

Jadis on le brûlait pour chasser les mauvais esprits d’où son nom de « chasse -diable ». L’agréable odeur qu’il dégage purifie l’intérieur des maisons, chasse les insectes, et dégage les poumons.

image : "MILLEPERTUIS" extrait de l'ouvrage "PLANTES SAUVAGES" chez GRÛND

Illustration d’après l’ouvrage « Plantes sauvages » aux éditions Grûnd.
_______________

Hypericum perforatum

(herbe aux mille trous, herbe de la Saint Jean)

Famille : hypéricacées.

Plante de 20 à 30 cm, feuilles opposées garnies de nombreuses poches sécrétrices (par transparence, on s’aperçoit que le nom de mille trous est justifié). Les fleurs apparaissent vers le solstice d’été, ou à la Saint-Jean , selon les régions (de juin à septembre), pleines de force et de lumière, d’un jaune solaire éclatant. On rencontre le millepertuis jusqu’à 1600 mètres, il est commun en France, en Europe et même dans les régions tempérées. Il pousse souvent sur le bord des chemins et des routes, solitaire ou en groupe et il n’est pas rare de trouver un pré entier de couleur jaune d’or mêlé de couleur rouille (fleurs fanées).

En 1998, des études ont révélé l’action anti-dépressive de l’hyperforine .

Très utilisé en Allemagne pour cette propriété, surtout pour traiter les dépressions qui apparaissent au moment de la baisse de lumière (novembre décembre). Les feuilles fraîches contiennent d’autres constituants : huile essentielle, vitamine C, tanin, flavonoïdes et l’hypéricine qui a une action anti-virale.

__________________

Propriétés :

Usage interne : stimulant, apéritif, digestif, astringent, diurétique, balsamique.
Usage externe : plaies, brûlures, ulcères de jambe.

Indications :

Usage interne : bronchites, affections pulmonaires, asthme, maladies infectieuses infantiles, les cystites, congestion hépatique.____________________

Maria Treben conseillait le millepertuis pour combattre les névralgies du trijumeau en buvant deux à trois tasses de tisane par jour et en frottant les parties douloureuses avec de l’huile de millepertuis mais aussi en friction pour combattre les douleurs du dos et les lumbagos. Elle préconisait aussi des bains de siège une fois par semaine en cas de troubles nerveux de toutes sortes (sommeil agité, dépressions, troubles de la parole, crise d’hystérie, somnambulisme, énurésie), suivis de six bains de pieds pour finir les soins.

* Bains de siège : comment procéder ?

: préparez 100 grammes de millepertuis avec tiges, feuilles et fleurs. Faites macérer dans un seau rempli d’eau froide pendant toute la nuit. Avant le bain, réchauffez jusqu’à l’ébullition et ajoutez à l’eau du bain qui durera au moins 20 minutes. Il importe que les reins soient recouverts par l’eau du bain.

_______________________


En homéopathie, le millepertuis est un remède pour les traumatismes des nerfs, les atteintes vertébrales, les douleurs du coccyx.