PLANTES MEDICINALES – Le tussilage, un remède pectoral efficace

LE TUSSILAGE : une plante comestible qui se mange aussi en salade.

TUSSILAGE ou PAS D’ANE – TUSSILAGO FARFANA – FAMILLE COMPOSEE

Le tussilage d’après PLANTES SAUVAGES chez GRÜND

Propriétés : l’un des plus anciens et des meilleurs remèdes du domaine pectoral.

  • dépuratif
  • légèrement sudorifique
  • tonique
  • expectorant

Indications :

Usage interne:

  • bronchite, toux
  • asthme (DIOSCORIDE, PLINE, GALIEN)
  • trachéite, laryngite
  • convalescence de grippe
  • enrouement douloureux (boire plusieurs fois par jour bien chaud avec du miel)

Usage externe :

dermatose (cuir chevelu)

tabagisme (à consommer en cigarette ou pipe)

Le tussilage est le précurseur du printemps. Sa particularité est que sa fleur apparaît avant les feuilles. C’est l’un des plus anciens et meilleurs remèdes pectoraux. Dioscoride le préconisait en son temps. On le trouve sur les talus dénudés, là où les incendies ont tout ravagé, sur un sol argileux. En mai, les feuilles apparaissent, riches en vitamine C, elles peuvent être rajoutées à une salade de printemps.

Pour préparer notre tisane, il est bon de mélanger les feuilles, en raison de leur teneur en vitamines, et les fleurs. Ce mélange pectoral est une très ancienne et efficace préparation à utiliser soit en inhalation plusieurs fois par jour, soit en tisane.

Le sirop de Tussilage se confectionne comme le sirop de Plantain.